888-roulette-au-casino.com
Roulette au Casino
 

Blinds in cash games

Home  /   Blinds in cash games
Blinds in cash games

Blinds in cash games

Les blinds sont des mises forcées affichées par les joueurs situés à gauche du bouton du donneur dans les parties de poker de type flop. Le nombre de blinds est généralement de deux, mais il peut aller de zéro à trois.

Le petit blind est placé par le joueur à gauche du bouton donneur et le gros blind est ensuite affiché par le prochain joueur à gauche. La seule exception concerne les cas où il n’y a que deux joueurs (une partie en heads-up), lorsque le joueur au bouton est le petit blind et que l’autre joueur est le gros blind. (Le joueur et le pari peuvent être qualifiés de gros ou de petit blind.)

Après la distribution des cartes, le joueur situé à gauche du gros blind est le premier à jouer lors du premier tour d’enchères. . Si un joueur appelle le big blind, celui-ci se voit alors offrir une opportunité supplémentaire de relancer. Ceci est connu comme un aveugle en direct. Si l’aveuglette est en direct, le tour d’enchères se termine ensuite.

Recherche

En règle générale, le gros blind est égal à la mise minimale. La petite blind est normalement la moitié de la big blind. Dans les cas où il est impraticable d’afficher exactement la moitié de la grande blind, cette dernière étant arrondie (généralement vers le bas) à la valeur pratique la plus proche. Par exemple, si la grosse blind dans une table live coûte 3 $, la petite blind vaut généralement 1 $ ou 2 $, car la plupart des casinos ne distribuent pas de grandes quantités de jetons de poker à 0,50 $.

Les blinds existent parce qu’Omaha et le Texas hold ’em sont fréquemment joués sans antes, permettant ainsi à un joueur de se coucher sans placer de mise. Les mises à l’aveuglette introduisent un coût régulier pour participer au jeu, incitant ainsi un joueur à entrer dans les pots pour tenter de compenser cette dépense.

Il est possible de jouer sans blind. La mise minimale est alors le jeton de la plus petite valeur nominale en jeu, et lancer un seul jeton est considéré comme un appel. Tout ce qui est plus élevé que cela est considéré comme une augmentation. Le poker sans blinds est généralement joué avec tout le monde postant un ante pour recevoir des cartes.

Menu de navigation

Dans les parties payantes, les blindes servent principalement à garantir que tous les joueurs sont soumis coût minimal pour participer au jeu. Cela encourage les joueurs à jouer des mains qu’ils ne pourraient pas autrement, augmentant ainsi la taille moyenne des pots et, par extension, augmentant la quantité de rake gagnée par la salle de jeu hébergeant le jeu.

Dans les jeux de cash, le montant des blinds sont normalement fixés pour chaque table et ne changeront pas pendant la durée de la partie. Cependant, de nombreuses salles de cartes permettront aux niveaux de blinds de changer dans les cas où tous les joueurs sont unanimes pour accepter un changement. Les salles de jeu plus grandes incluent souvent des tables avec différents niveaux de blinds afin de donner aux joueurs la possibilité de jouer aux enjeux avec lesquels ils sont le plus à l’aise. Au poker en ligne, les blinds vont de 1 cent américain à 1 000 USD ou plus.

Le buy-in minimum et maximum à une table est généralement fixé par rapport au big blind. Lors des matchs en direct, le buy-in minimum est généralement compris entre 20 et 50 big blinds, tandis que le buy-in maximum est généralement compris entre 100 et 250 big blinds. Certaines salles de cartes en ligne proposent des tables de pile courtes où le buy-in maximum est de 50 big blinds ou moins et ou profondes, où la buy-in minimum est de 100 big blinds ou plus.

Espaces de nommage

Dans les jeux d’argent qui ne distribuent pas de cartes aux joueurs absents de la table au début de la main (ou, dans les jeux en ligne, sont désignés comme étant assis), des règles spéciales sont nécessaires pour traiter les joueurs qui rateraient leurs blinds.

Dans une telle situation, si un joueur manque sa grosse blind, il ne sera plus redistribué tant que le bouton ne sera pas passé. À ce stade, si le joueur souhaite rejoindre la partie, il doit super-poster – il ou elle doit poster les blinds grand et petit afin de recevoir des cartes. Parmi ceux-ci, seul le big blind est considéré comme vivant alors que le small blind est mort – il est placé au centre du pot, à l’exception du big blind, et ne compte pas dans les paris supplémentaires ou les relances supplémentaires des autres joueurs. Si le joueur a seulement manqué la petite blinde, la même procédure s’applique, sauf que le joueur n’a plus qu’à poster la petite blinde morte pour rejoindre la partie. La plupart des salles de jeu permettent aux joueurs de se décharger de ces obligations s’ils attendent d’être à nouveau dans le big blind avant de rejoindre le jeu.

Certaines salles de jeu hébergeant des parties de cash cash ne permettent pas aux joueurs de rater ou d’éviter de payer stores de cette manière. Dans ces jeux, tous les joueurs avec des jetons sur la table sont distribués, qu’ils soient ou non présents à la table. Tous les blinds dus seront affichés à partir de la pile du joueur. Selon les règles de la salle des cartes, cela sera fait soit par le croupier, un autre employé de la salle des cartes ou un joueur proche sous la supervision du personnel. À chaque fois qu’un joueur n’est pas revenu à la table au moment où c’est son tour d’agir, sa main est automatiquement pliée. En vertu de ces règles, si un joueur souhaite s’absenter de la table, le seul moyen d’éviter de payer les blinds est de retirer de l’argent et de quitter le jeu.

Outils personnels

Dans les tournois de poker, les blinds ont un double objectif. En plus de l’objectif expliqué ci-dessus, les blinds sont également utilisés pour contrôler la durée du tournoi. Avant le début du tournoi, les joueurs conviendront d’une structure de blinds, généralement définie par l’organisateur du tournoi. Cette structure définit la durée de chaque tour et l’augmentation du nombre de blinds par tour. En règle générale, ils sont augmentés à un taux régulier compris entre 25% et 50% par tour par rapport au tour précédent. Au fur et à mesure que les blinds augmentent, les joueurs doivent augmenter le nombre de leurs jetons (ou piles) pour rester dans la partie. Les blinds finiront par consommer la totalité de la pile d’un joueur s’il ne joue pas pour gagner plus.

Contrairement à beaucoup de jeux d’argent, il n’est pas possible pour un joueur de rater des blinds dans un tournoi. Si un joueur est absent de la table, il continuera à voir ses cartes distribuées et jetées et disposera de blinds et, le cas échéant, d’anttes retirées de sa pile à leur échéance, jusqu’à ce qu’il revienne ou jusqu’à sa sa pile est complètement consumée par les blinds et les antes. Un joueur qui perd ses jetons de cette manière est réputé avoir été aveuglé.

La structure des blinds a deux objectifs principaux:

Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter des antes. augmenter encore la pression pour gagner plus de jetons.

Si chaque joueur d’un tournoi commence avec 5 000 jetons et après quatre heures, la grosse blind est de 10 000 (avec une petite blind de 5 000), ce sera très difficile pour un joueur avec seulement 15 000 en jetons de rester dans le jeu.